Partager
Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Cimetières

 

Le service des cimetières

Hôtel de Ville
1, avenue des Tilleuls
17110 Saint-Georges-de-Didonne
Tél : 05 46 05 07 27
Fax : 05 46 02 17 60 
Courriel : mairie@sgdd.fr

 

Horaires d'ouverture au public

Du lundi au vendredi : 08h30 - 12h00 / 13h30 - 17h00

 

Il existe trois cimetières à Saint-Georges-de-Didonne :

  • Le cimetière des Bois (42, rue commandant Cousin)
  • Le cimetière d’Enlias (15, Chemin d’Enlias)cimetière
  • Le cimetière des Dixains (91, rue de Médis)

 

Horaires d’ouverture des cimetières

  • 08h00 - 19h00 pour la période du 1er avril au 31 octobre
  • 08h00 - 18h00 pour la période du 1er novembre au 31 mars

 

Faire appel au service des cimetières

Le service des cimetières délivre les concessions de terrains, de cases, de columbariums, de cavurnes et d'espaces cinéraires.

 

Attention

Toute intervention dans les cimetières doit faire l’objet d’une demande de travaux auprès du Maire.

 

En savoir plus…

 

Où peuvent reposer ou être dispersées les cendres d’un défunt ?
Dès la crémation d’un corps, les cendres sont recueillies dans une urne cinéraire munie extérieurement d’une plaque portant l’identité du défunt et le nom du crématorium.
A la demande de la personne ayant qualité pour pourvoir aux funérailles, les cendres sont en leur totalité :
- Soit conservées dans l’urne cinéraire, qui doit être inhumée dans une sépulture ou déposée dans une case de columbarium ou scellée sur un monument funéraire à l’intérieur d’un cimetière de la commune du lieu de décès ou d’un site funéraire, après autorisation du Maire ;
- Soit dispersées dans un espace spécialement aménagé du cimetière (jardin du souvenir), après autorisation du Maire ;
- Soit dispersées en pleine nature, sauf sur les voies publiques, après déclaration auprès du Maire de la commune du lieu de naissance du défunt.
L’identité du défunt, ainsi que la date et le lieu de dispersions de ses cendres, sont inscrits sur un registre créé à cet effet.
Dans l’attente d’une décision relative au devenir des cendres, l’urne cinéraire est conservée au crématorium pendant une période qui ne peut excéder un an. Au terme de ce délai et en l’absence de décision, les cendres sont dispersées dans l’espace aménagé à cet effet du cimetière de la commune du lieu de décès ou dans l’espace le plus proche aménagé à cet effet.

Où peuvent reposer ou être dispersées les cendres d’un défunt ?

Dès la crémation d’un corps, les cendres sont recueillies dans une urne cinéraire munie extérieurement d’une plaque portant l’identité du défunt et le nom du crématorium.

A la demande de la personne ayant qualité pour pourvoir aux funérailles, les cendres sont en leur totalité :

- Soit conservées dans l’urne cinéraire, qui doit être inhumée dans une sépulture ou déposée dans une case de columbarium ou scellée sur un monument funéraire à l’intérieur d’un cimetière de la commune du lieu de décès ou d’un site funéraire, après autorisation du Maire ;

- Soit dispersées dans un espace spécialement aménagé du cimetière (jardin du souvenir), après autorisation du Maire ;

- Soit dispersées en pleine nature, sauf sur les voies publiques, après déclaration auprès du Maire de la commune du lieu de naissance du défunt.

L’identité du défunt, ainsi que la date et le lieu de dispersions de ses cendres, sont inscrits sur un registre créé à cet effet.

Dans l’attente d’une décision relative au devenir des cendres, l’urne cinéraire est conservée au crématorium pendant une période qui ne peut excéder un an. Au terme de ce délai et en l’absence de décision, les cendres sont dispersées dans l’espace aménagé à cet effet du cimetière de la commune du lieu de décès ou dans l’espace le plus proche aménagé à cet effet.